Contribution significative du réseau CRICS-TRIGGERSEP aux nouvelles définitions internationales du sepsis

Contribution significative du réseau CRICS-TRIGGERSEP aux nouvelles définitions internationales du sepsis

A travers le développement de programmes de recherches d’envergure, le réseau CRICS-TRIGGERSEP a comme objectif l’amélioration de la prise en charge du patient septique.

En 2016, le Réseau CRICS-TRIGGERSEP a largement contribué au consensus pour les nouvelles définitions du sepsis et du choc septique via l’implication de plusieurs de ses membres : Pr Djillali Annane - coordonnateur du réseau CRICS-TRIGGERSEP, APHP R. Poincaré et Pr Jean-Daniel Chiche - APHP Cochin.

Révisées pour la dernière fois en 2001, les définitions du sepsis et du choc septique, ont dû être réexaminées du fait  des avancées considérables réalisées depuis  (physiopathologie, gestion et épidémiologie du sepsis).
L'European Society of Intensive Care Medicine et la Society of Critical Care Medicine ont créé en ce sens un groupe de travail, réunissant des experts internationaux dans le domaine du sepsis. Les experts ont procédé à une analyse de la littérature, à la détermination des critères cliniques sur la base de méthodes delphi, et à une analyse « big data » de bases de données hospitalières. Les nouvelles définitions ont ensuite été soumises à différentes sociétés savantes pour avis et approbation. 
L’expertise du réseau CRICS-TRIGGERSEP a porté en particulier sur le concept et design d’études, l’acquisition, l’analyse et l’interprétation de données.
Les définitions de 2001 proposaient un continuum dans les concepts de sepsis, de sepsis sévère et de choc septique qui reposaient largement sur le niveau d’inflammation.
La proposition du groupe de travail écarte aujourd’hui la notion de sepsis sévère pour ne retenir que le sepsis et le choc septique qui ont été définis comme suit :

Le sepsis: dysfonction d’organe secondaire à une réponse inappropriée de l’hôte envers une infection :

  • Score SOFA ≥ 2 ou augmentation de ≥ 2 points si dysfonction d’organe présente avant infection
  • Score SOFA ≥ 2 = risque de mortalité de 10 % dans la population générale de patients hospitalisés avec une suspicion d’infection

Des critères simplifiés et utilisables hors-réanimation sont proposés pour le dépistage des patients :

  • Pression artérielle systolique ≤ 100 mm Hg
  • Fréquence respiratoire ≥ 22/mn
  • Confusion

Le choc Septique : sous-groupe du sepsis avec anomalies circulatoires et métaboliques importantes et une mortalité d’environ 40%.

  • Sepsis
  • Vasopresseurs QSP PAM ≥ 65 mmHg
  • Lactate >2 mmol/L (18 mg/dL) 
  • malgré la correction d’une hypovolémie

Validées par l'European Society of Intensive Care Medicine et la Society of Critical Care Medicine, ces nouvelles définitions ont fait l’objet d’articles publiés dans le journal JAMA Network en 2016.

 

The Third International Consensus Definitions for Sepsis and Septic Shock (Sepsis-3).

http://jamanetwork.com/journals/jama/fullarticle/2492881

 

L’émergence de ces nouvelles définitions devrait permettre une plus grande cohérence des études épidémiologiques et des essais cliniques, et faciliter la reconnaissance précoce et la gestion plus rapide des patients atteints de sepsis ou risquant de développer un sepsis.

 

CRICS-TRIGGERSEP « Clinical Research in Intensive Care and Sepsis - TRIal Group for Global Evaluation and Research in SEPsis »

CIC1435 – CHU de Limoges

2 Avenue Martin Luther King – 87042 Limoges cedex - FRANCE
Contact : Stéphanie MASSAT - Chef de projet - courriel - +33 2 18 37 08 99  / +33 6 46 69 18 36.